Tumgir
#Compétition
camilleauquebec · 3 months ago
Text
Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media
Tumblr media
Tumblr media
Tumblr media
3 notes · View notes
songedunenuitdete · 5 months ago
Text
Yawara ! T05 de Naoki Urasawa
🌸Ce matin, je vous parle #manga et #judo avec Yawara ! T5 - @EditionsKana 👉Une suite toujours aussi palpitante malgré une héroïne parfois agaçante. Mais, on l’aime bien. Certes, ce manga date, malgré tout, je prends grand plaisir à le suivre.
Je continue doucement, mais sûrement à lire cette vieille série de Naoki Urasawa. Si le dessin est encore hésitant et le fond désuet, je dois admettre que je considère Yawara ! comme une « série doudou ». J’aime la lire, car ça me vide la tête, et je ris toujours assez facilement devant la déconvenue de certains des personnages. De quoi parle ce manga (résumé général) ? Mon avis : Si j’ai pris…
Tumblr media
View On WordPress
2 notes · View notes
blog-culturemarche · 8 months ago
Text
6 Jours du Grand Est Europe : 4 au 10 juillet 2021
6 Jours du Grand Est Europe : 4 au 10 juillet 2021
Une nouvelle épreuve fait son entrée au calendrier des compétitions : Les 6 Jours du Grand Est Europe. Du 04 au 10 juillet 2021, les coureurs et les marcheurs pourront trouver leur format, 6 jours, 48h, 24h, 12h, 6h, tout en partageant convivialité et exploit. La ville de Pont à Mousson (54) accueillera l’événement, dans un cadre adapté, l’Ile d’Esch. De nombreuses animations accompagneront…
Tumblr media
View On WordPress
1 note · View note
zeroaccessteamgeek · 9 months ago
Text
Rocket League - Le Grow Up
Rocket League – Le Grow Up
Rocket League
Tumblr media
View On WordPress
1 note · View note
floatingbook · a year ago
Text
L’amitié et les relations entre filles
- Visionnage: Mignonnes de Maïmouna Doucouré
Mignonnes illustre de façon nuancée le thème de l’amitié entre pré-adolescentes, notamment quant à l’envie—presque un besoin impérieux—d’appartenir à un groupe et de ne pas être seule, à l’ambiance de compétition entre copines, à la rapidité avec laquelle un groupe peut se retourner contre l’un de ses membres, et à la toxicité ambiante, découlant de la compétitivité sur les réseaux sociaux.
Aminata est la petite nouvelle de sixième dans son collège. Elle ne connait personne. Lorsqu’elle arrive, sa première image de ses camarades est celle d’une bande de filles matures, bien habillées, libres, déterminées* qui organisent une forme de performance artistique avant la première sonnerie, et qui tiennent fièrement tête à une des responsables de l’établissement. Comparé à ses propres vêtements relativement informes et usés, les jupes moulantes, les petits hauts et les talons compensés de la bande d’Angelica lui font envie. Aminata va se donner du mal pour s’intégrer, parce que l’alternative est la solitude face à sa situation familiale, à la religion et aux changements de la puberté. À plusieurs, on est moins vulnérables: ses copines viennent à son secours quand lors d’une altercation avec des collégiennes plus âgées. À plusieurs, on a quelqu’un à qui se confier: en témoigne la scène où Aminata et Angelica discutent de leurs parents et de leurs attentes pour elles; Angelica rage contre ses parents absents qui voudraient qu’elle travaille aussi bien que son frère à l’école; Amy avoue qu’elle ne veut pas que son père revienne. À plusieurs, on se pose moins de questions, on a plus d’assurance, on a quelqu’un pour se donner du courage: les Mignonnes s’encouragent mutuellement lorsqu’elles dansent, lorsqu’elles essaye de nouveaux vêtements, lorsqu’elles tentent d’intéresser les garçons du collège.
La volatilité et le caractère temporaire des alliances dans les groupes de pré-adolescentes est le revers de cette force de groupe. Yasmine en fait la première les frais. Pour une histoire de garçons—elle allume la webcam alors que la bande de filles est en train de raconter des histoires à un garçon qui intéresse Angelica au collège, et en réponse le garçon en question les traite de gamines et les invite violemment à retourner jouer à la poupée—Yasmine est exclue du groupe. Mais lorsqu’Amy tombe à son tour en disgrâce, Yasmine est très vite réintégrée à la bande. Sous l’impulsion d’Angelica, et avec un certain maintien des règles par les deux autres filles du groupe, l’opinion fluctue rapidement au sein des Mignonnes. Les filles doivent surveiller sans arrêt leurs actions, leur image, sous peine de quoi elles risquent d’être rejetées par les autres. La peur de l’exclusion les pousse à des comportements dangereux, comme par exemple tenter d’aller photographier le pénis d’un garçon urinant au collège, ou l’acceptation de l’incorporation de mouvements et de poses sexuelles dans leur chorégraphie de danse.
La dimension de “performance” est très présentes dans les relations entre les Mignonnes. Il s’agit d’avoir l’air mature, sûres d’elles, plus âgées qu’elles ne le sont réellement. Il faut donner une apparence de maîtrise, presque de perfection, sinon elles risquent de l’exclusion du groupe. Les filles du groupe semblent en compétition permanente quant à qui présentera la tenue la plus révélatrice, qui dansera de la manière la plus sexuelle. Il y a aussi une forme de bataille constante entre elles pour savoir qui sera l’amie d’Angelica—comme si c’était un titre réservé à une unique personne. La dimension performative de leurs relations est en outre visible dans le mimétisme qui caractérise leurs tenues et leurs attitudes. Pour s’intégrer au groupe, Aminata embrasse des tenues de plus en plus légères et des comportements de plus en plus sexualisés. Elle veut imiter les danses des Mignonnes, et dans ce but verse complètement dans la surenchère en adoptant des mouvements très sexualisés.
D’une façon générale, la cruauté qui peut rythmer les amitiés entre filles au collège est bien représentée, de même que la tendresse, l’intimité et la compassion qui peuvent nuancer cette brutalité. Les pré-adolescentes présentées dans ce film sont déchirées entre l’image de l’amitié qui leur est présentée dans les média—avec une idée de perfection toujours présente, de rejet de l’autre au moindre écart, du fait que toutes les autres filles ne sont au final que des rivales—et entre la réalité qu’elles soupçonnent et aimeraient explorer plus: de la légèreté, de l’insouciance, pouvoir se confier, une épaule sur laquelle pleurer.
*le “matures, bien habillées, libres, déterminées” tient plus de l’image rosie que s’en fait Aminata que de la réalité. Ces filles sont prisonnières des images que les réseaux sociaux et une partie des média leur font miroiter.
2 notes · View notes
reine-sigyn · a year ago
Text
Tumblr media
10 notes · View notes
damedragonvole · a year ago
Text
Jeux Australiques à Amsterdam.
Ces épreuves sportives sont organisées tous les ans par le district qui les a remporté l’année précédente. C’est donc nous qui en avions la charge, puisque la mission 70 avait dominé le game !
Quatre district ont participé : Dumont d’Urville en Terre Adélie, Alfred Faure à Crozet, Port-aux-Français à Kerguelen et nous même.
Samedi matin, nous avons commencé par l’épreuve de rameur : 20 km en équipe de 4. Jérémy, Anthony, Florian et Thomas se sont relayés pendant 1 h 17 min et 53 s.
Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media
Bravo à eux!
L’après-midi, ce fut l’épreuve de cross-fit : 250 squat-jump, 200 pompes, 250 abdos et 250 burpees.
Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media
Vous avez vu nos muscles ? On a bouclé cette épreuve en 22 min et 15 s.
Le soir, il y a eu l’épreuve de gainage. Le but : tenir le plus longtemps possible. On a de sacrés champions : Thomas a tenu 11 min 40 s, David 15 min 04 s et Jean-Charles (notre maître à tous) 23 min 40 s !!!
Tumblr media
David, Seb et Florian en plein effort.
Tumblr media
Jean-Charles qui tient encore et toujours !! Bravo à lui ! Total : 50 min et 24 s.
Et pendant le dîner, nous avons enchaîné avec le vélo : 80 km, nombre de participant illimité. Nous étions 10, il fallait donc assurer 8 km à une vitesse de 100 tours/min minimum si possible.
Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media Tumblr media
Et Jérémy qui gère le sprint final, pour terminer à 1 h 44 min et 15 s.
Tumblr media
Dimanche matin, je me suis fait réveiller par une averse… de grêle ! Ce jour il y a eu les épreuves de fléchettes et billard. Jérémy et Rémi ont assuré aux fléchettes avec respectivement 236 et 233 points pour un total de 696 ! Tandis que Georges et David faisaient tous les deux 29 points au billard pour un total de 91.
Tumblr media Tumblr media
Et la dernière épreuve, la course à pied ! 20 km en équipe de 6 : Jean-Charles, David, Sébastien, Florian et moi-même. Pendant que certains couraient à 16 voire 20 km/h, je suis restée à 12 km/h pour être sûre de tenir le kilomètre.
Tumblr media
Ça c’est avant la course.
Tumblr media Tumblr media
L’ambiance est à son maximum parmi les supporters… wouhou…
Tumblr media
Ça c’est après 1h 17 min 23 s de course!
La soirée s’est clôturée par la projection du film de « Danse avec les TAAF », une vidéo à produire par chaque district. Nous avons bien rigolé à voir les performances plus ou moins réussies des un·es et des autres ! DDU est arrivée en tête des votes.
Les résultats sont tombés ce mardi : 1er DDU, 2e Amsterdam, 3e Kerguelen et 4e Crozet. Bravo à toutes et tous ! C’était bien fun.
Par ailleurs, les revenant·es d’Entrecasteaux nous ont annoncé avoir eu de la neige au passage de la Caldeira ! Ça devait être grandiose.
1 note · View note
naomiegaming · a year ago
Video
Compétition du 11/04/20
1 note · View note
francepittoresque · 2 years ago
Photo
Tumblr media
22 juillet 1894 : épreuve finale de la première compétition automobile de l’histoire ► http://j.mp/2LkSqML Première compétition automobile de l’histoire, l’épreuve Paris-Rouen des « voitures sans chevaux », organisée par Pierre Giffard, journaliste pour le quotidien « Le Petit Journal », se déroula du 18 au 22 juillet 1894
2 notes · View notes
aucoeurdeschevaux · 3 years ago
Photo
Tumblr media
Agenda équestre du 18 au 25 janvier 2019
Voici quelques dates à ne pas manquer cette semaine.
Le 19 janvier 2019
Attelage à Rosières aux Salines (54), à la Roche sur Yon (85) et à Biguglia (2b),
Saut d'obstacles au Mans (72) et à Villeneuve Loubet (06).
Le 20 janvier 2019
Concours complet à Longvilliers (78) et à Tartas (40),
Dressage à Marolles en Brie (94) et à Saint Ismier (38),
Hunter à Amiens (80) et à Jablines (77),
Saut d'obstacles à Meyreuil (13), à Châteauneuf du Rhône (26), à Lamotte Beuvron (41), à Mulhouse (68), à Montivilliers (76) et à Faycelles (46).
Le 24 janvier 2019
Saut d'obstacles au Mans (72) et à Jablines (77).
Le 25 janvier 2019
Saut d'obstacles à Nantes (44), à Livilliers (95) et à Liverdy en Brie (77).
1 note · View note
agence-photo-imatext · 25 days ago
Link
0 notes
le-journal-catalan · a month ago
Text
Fin de la compétition pour Perrine Laffont à l’Alpe d’Huez
Fin de la compétition pour Perrine Laffont à l’Alpe d’Huez
La championne Olympique de ski de bosses, engagée depuis jeudi dans la Coupe du Monde de ski de bosses qui se tient à l’Alpe d’Huez, a chuté hier en super finale de la compétition « single ». Conséquence : elle ne sera pas au départ ce jour de la course en parallèle, son staff médical et technique souhaitant la préserver pour le reste de sa saison en Coupe du Monde et pour les Jeux Olympiques de…
Tumblr media
View On WordPress
0 notes
blog-culturemarche · a month ago
Text
El Privilegio 100 millas : Référence de l'Ultra-distance
El Privilegio 100 millas : Référence de l’Ultra-distance
El Privilegio 100 millas est un événement chargé de 600 ans d’histoire. Un événement pour les spécialistes des grandes distances et notamment pour les spécialistes de la marche nordique. Le parcours reprend le chemin tracé par un messager royal du château de Montalban à Ciudad Real et permet aux participants de découvrir ou re-découvrir une grande partie de la province de Teruel et la province…
Tumblr media
View On WordPress
0 notes