Visit Blog
Explore Tumblr blogs with no restrictions, modern design and the best experience.
#arthur pendragon
might-be-entropy · 2 days ago
Text
Arthur: It’s such a shame peasants like you don’t even have a last name.
Merlin: God you are such a supercilious pr-
Arthur: Do you want mine
Merlin: Wh- what
Arthur: Do you want my last name
Merlin:
Merlin: yes
628 notes · View notes
merlin-gifs · 2 days ago
Photo
Tumblr media
Tumblr media
Tumblr media
Tumblr media
Tumblr media
Tumblr media
merlin-gifs alphabet challenge ↪ y: ygraine
319 notes · View notes
nightcereusss · a day ago
Text
Plot holes in Merlin that keeps me up at night:
If Sidhe was already waiting for the Sidhe princess (they planted on Elena’s body) to mature to take over Camelot through marriage, why did they allow Sophia and Aulfric to sacrifice Arthur?
Basically the whole Aithusa thing. Why was Aithusa alone when Kilgharrah was supposed to be guarding his one of the two remaining living kin? Isn’t it weird that Kilgharrah didn’t warn Aithusa about Morgana, didn’t tell her that she’s Merlin’s enemy?
Arthur’s mind reset every few episodes- especially that reset on S4x01. Arthur looked annoyed when Merlin fainted. 
The cup of life. Leon was dying, but he was saved using the Cup of Life. Did the Druids randomly stabbed someone to sacrifice for Leon’s?
Teleportation spell- Pilot episode and this spell was the first one to be introduced in the series. What I noticed in the show is that Merlin is a bit like sponge when it comes to learning spells- so I wonder why Merlin didn’t study/learn about teleportation, considering the number of times enemies vanished right in front of him. Or maybe the writers didn’t want him learning because he’ll be able to save Arthur by the S5 finale.
Morgana’s evil smirk in S3. She was doing it every goddamn second, and it was always there for everyone to see. So no one really suspected that she’s up to no good?
Uther’s death- Merlin gets drawn to magical objects, so why did he not detect the cursed necklace?
Everyone’s obliviousness to Merlin’s magic. I guess people don’t see what they refuse to see or believe but holy macaroni they’re really blind huh
That Arthur’s Bane episode in S5 where Arthur and the knights walked out of the cave without even a thought of Merlin.
Arthur doesn’t remember Mordred- the only Druid he sneaked out of Camelot.  
That healing bracelet Morgause gave to Morgana bears a mark of House Gorlois. So why didn’t Morgana recognize the mark of her own house?
Most importantly, where dO ALL THESE BOATS COME FROM?! Did Merlin have a secret reserve of boats just in case he needs one to send someone to the other side?! 
211 notes · View notes
francrows · 2 days ago
Photo
Tumblr media
just two bros, chillin’ in the forest
274 notes · View notes
incorrectmerlinquotes · 3 hours ago
Arthur: What are you doing down here? You're supposed to be our lookout on the roof!
Merlin: I was.
Arthur:
Arthur: Did you fall AGAIN?
Merlin: Funny story, actually - I think I might be immortal.
209 notes · View notes
partyatthebronze · a day ago
Text
ways merlin could have revealed his magic in the battle of camlann era
one of my favorite games to play, basically anytime, anywhere, is "ways merlin could have revealed his magic at the end of season 5 to achieve the best possible storytelling". here are some of the fruits of that labor:
1. instead of showing up at the battle of camlann as dragoon, merlin shows up as himself. this is the obvious dramatic choice to make. arthur finds out that merlin is a super powerful sorcerer by watching him pull down lightning from the sky and annihilate his enemies.
2. before the battle of camlann, merlin reveals that he has magic. heartbroken, arthur sends him away. merlin returns anyway, coming to arthur's aid at the battle. now we have both the quiet reveal, where merlin bravely looks arthur in the face and says, "i have magic", AND we have arthur watching merlin in ultimate BAMF mode. win/win
3. merlin attempts to prove that he has magic before arthur leaves for battle, but as we all know, morgana does take away merlin's magic at this time. therefore, merlin can't prove that he actually has magic, and arthur doesn't believe him. when merlin shows up at the battle of camlann, the audience now gets the thorough pleasure of watching arthur gape in shock as his incredibly powerful manservant changes the course of a war.
these are a few of my offerings
172 notes · View notes
queenmorganapendragon · 2 days ago
Photo
Tumblr media
Credits: artstation
70 notes · View notes
queerofthedagger · a day ago
Text
No but it's about how Arthur not only grew up with the indoctrination of magic being evil, of it corrupting its users, but how that notion seemingly got confirmed again and again - not only in the manner of attacks against him, his family, and his friends, but when he gave it a chance, too.
It's about how a sorceress seemingly used the memory of his mother against him, after she had, to his knowledge, already died by magic's hand. It's about how his sister, who he has known to be always kind and just, seemingly turned against everyone she loved once she started using magic, confirming the belief that magic corrupted even the kindest of people.
It's about how a sorcerer who was promised freedom for his whole kind in exchange for saving his father's life, seemingly killed him anyway.
It's about how he saved a druid child and an old sorceress and stopped the persecution of magic user's once he was king, how these things weren't enough, of course, but a step in the right direction, despite experience seemingly teaching him the opposite, again and again.
It's about how, every time he came to a point where he questioned those beliefs further, something happened to seemingly prove them right again. How, when he finally had proof that they weren't, couldn't be right, it took him all of two days to accept it.
It's about how, if he had the chances and the time to actually learn, things would've been different. It's about how the whole tragedy of it all is that this time and these chances were cut short.
64 notes · View notes
sinivalkoista · a day ago
Text
Merlin: Arthur, just admit it when you've made a mistake.
Arthur, stirring his tea: I prefer it with salt, Merlin.
64 notes · View notes
armor-month-2021 · 2 days ago
Text
Tumblr media
Hello and welcome!
This is a fan held event for fans of the characters Arthur and Morgana Pendragon from BBC Merlin and related Arthurian mythos. The event is open to all to participate (shipping these two characters is not a requirement in order to participate) and runs for five weeks starting November 28th, 2021 and running until January 1st, 2022.
Each week has a list of possible prompts to choose from (more on this down below). In order for your work to be accepted for the event and shared here on our blog it only must relate to Arthur and Morgana in some way, and by no means has to be intended as romantic, for us to consider it for the event. Likewise, the prompts serve as a starting point for you to start brainstorming ideas; you do not have to follow them to a tee if you would prefer not to. Also feel free to mix and match prompts between weeks. You don’t even have to post content related to the specific prompts of the week during that same week. As long as you tag your posts with #armormonth2021 we will reblog your work to share with others; there are no deadlines. Ultimately, we want this event to be welcoming to everyone in our fandom so we will be accepting all sorts of creations. Fics, fanvids, fanart, gifsets, graphics, playlists, headcanons, etc. are all welcome. Even your WIPs if they relate, we welcome you to share!
The prompts: As mentioned above, the prompts are just a starting place for you to get ideas. Feel free to run with them however you like and pick and choose whichever ones you feel drawn to. They are not listed in any particular order and nor do works related to any specific prompt have to be posted on a certain day of the week. Feel free to post your work whenever you would like. Just make sure to tag it with #armormonth2021 so we see it and can share it here on this blog.
Week One (Nov 28 - Dec 4):
The moment you shipped them
Favorite romantic scene and/or bantering moment
Favorite relationship trope
Favorite BBC Merlin quote
Pendragon siblings
Week Two (Dec 5 - 11):
Favorite quote from an outside source
Morgana’s visions of Arthur and/or Arthur being protective of Morgana
Other Arthurian books or films’ portrayal of their relationship
Rivals/Enemies (to Lovers?)
Something based on your favorite fic, headcanon, fanvid, etc.
Week Three (Dec 12 - 18):
Favorite parallel
A quote from an Arthurian novel that relates
Modern/Reincarnation au
Friends to Lovers
The Lady and the Champion
Week Four (Dec 19 - 25):
An Arthurian Legend au
Something holiday inspired
Archetypes (ex. The Once and Future King, the Witch in the Woods)
A song that makes you think of them
Alternative ending to the show
Week Five (Dec 26 - Jan 1): Free Week - create whatever you feel inspired to!
It is our hope that you will join us in celebrating these characters throughout the month. We look forward to seeing your creations!
Also, if you have any questions feel free to message us. This is our first time hosting something like this, so we'll try to do the best we can. ❤
[Header created by Noémie (@nosquared on youtube)]
59 notes · View notes
yumeka-chan · 2 days ago
Text
Officiellement, la Reine avait fait un malaise dans l'eau et avait été sauvée par Arthur de la noyade. 
Officieusement, Arthur s'était précipité en voyant Lancelot enfoncer la tête de Guenièvre sous l'eau et la maintenir de toutes ses forces. 
Officiellement, Lancelot était en voyage diplomatique. Pas attaché à une chaise et surveillé en permanence par deux gardes. 
43 notes · View notes
nightcereusss · 2 days ago
Text
Gwaine: lover's quarrel, huh?
Arthur: we are not fighting
Merlin: more importantly, we are not lovers
Everyone: you're not?!
214 notes · View notes
heartintherye · a day ago
Text
Arthur really said 'I lost both my parents to magic' like.... he knew??!! He knew about his birth? That means Merlin finally told him at some point? And we never got to see his reaction?
41 notes · View notes
norush0406 · a day ago
Text
Hello ! Une petite idée nocturne s'est transformée en une histoire méga longue. Voici ma première et peut-être dernière contribution à l'histoire d'Arthur et Guenièvre. J'espère que vous aimerez !
---------------------------------------------------------
Le chemin du retour vers le camp fût presque complètement silencieux. Arthur, ouvrant la marche, était concentré sur la route. Seul un rayon de lune lui permettait de distinguer le sentier. Il sentait Guenièvre dans son dos. Elle le suivait de près et écoutait attentivement les rares indications qu'il lui donnait pour éviter les embûches qu'ils rencontraient. Elle aussi était silencieuse, presque docile.
Arthur Pendragon ne voulait absolument pas penser à ce qu'il s'était passé à la tour. Il ne voulait pas revenir sur les troublantes raisons qui l'avaient poussé à escalader la ruine. Le baiser échangé avec sa femme n'avait duré que quelques secondes mais suffisamment longtemps pour l'envahir d'un émoi intense qu'il ne voulait pas affronter maintenant. Mieux valait se concentrer sur la route. La forêt, la piste, l'orientation : il maîtrisait. Et Arthur ressentait un besoin irrépressible de reprendre le contrôle.
Après une poignée d'heures à crapahuter sans encombres, ils arrivèrent au camp. La nuit enveloppait encore celui-ci et les allées étaient désertes. Les habitants étaient certainement plongés dans un profond sommeil à cette heure-là.
Arthur accompagna Guenièvre jusqu'à l'entrée de sa tente. Ici, dans la sécurité qu'offrait le camp, il sentit de nouveau ce trouble au creux de son ventre au moment de faire face à sa femme. Il laissa échapper un profond soupir et se ressaisi.
- "Bon bah, bonne nuit ! Enfin c'qu'il en reste !" lui dit-il d'un ton bien trop enthousiaste pour la situation.
Tournant les talons pour rejoindre au plus vite sa tente, il n'entendit pas Guenièvre lui répondre un timide "Bonne nuit Arthur, merci", la couronne de fleurs serrée contre sa poitrine.
🌼🌼🌼🌼
Guenièvre ne parvenait pas à trouver le sommeil. Comment le pouvait-elle ? Ce qu'il s'était passé à la tour tournait en boucle dans sa tête. Le regard intense d'Arthur lorsqu'il s'était approché d'elle, la douce chaleur qui avait envahit son corps au moment où elle avait posé ses lèvres sur celles de son époux. Et ce sentiment que quelque chose de majeur, s'était passé à ce moment-là. Quelque chose de plus grand qu'eux, de presque divin.
Fixant le plafond de sa tente, Guenièvre poussa un soupir et pensa au chemin du retour. Elle avait bien senti que son époux était mal à l'aise et pas d'humeur à faire la conversation. Elle avait respecté ça car elle avait compris que le fils Pendragon avait besoin de temps. Mais ça l'exasperait profondément. Elle aurait aimé un peu de tendresse ou au moins une discussion honnête..."Arthur", murmura-t-elle en fermant les yeux.
Plus elle pensait à lui, plus il faisait chaud dans cette tente. Elle se leva pour chercher un verre d'eau qu'elle ne trouva pas dans sa minuscule chambrée. N'y tenant plus, elle décida de rejoindre la tente principale, dans laquelle elle était sûre de trouver un pichet. Elle n'avait que quelques pas à faire et ne prit donc pas la peine de mettre sa cape.
Discrètement, elle sortit et s'engagea dans l'allée. Les premières lueurs du jour lui carresserent le visage. À quelques mètres de son but, elle entendit des bruits de pas derrière elle puis une voix masculine l'arrêtat net.
- "Guenièvre"
🌼🌼🌼🌼
"Guenièvre" répeta Kolaig, troublé devant le spectacle de sa promise, légèrement vêtue, ici, à cette heure si matinale.
Voyant que Guenièvre, qui lui faisait face maintenant, s'apprêtait à lui répondre, il lui vint l'audace de poser un doigt sur ses lèvres.
"Non, ne dites rien s'il vous plaît ma bien aimée. Pas avant de me laisser m'expliquer. À la tour, vous savez que j'ai tout fait pour vous rejoindre mais l'escalade c'est pas mon fort... " Dit-il en montrant son bras en écharpe. " Mais j'ai eu le temps de me reposer ici au camp." Kolaig prit solennellement la main de Guenièvre et la posa contre sa poitrine tout en s'approchant de la reine. "Ma bien-aimée, je vous affirme que mes sentiments sont les mêmes, qu'ils me submergent et je brûle de vous les montrer. M'accorderez vous notre premier baiser ? "
Kolaig vit que Guenièvre s'apprêtait à lui répondre lorsqu'une soudaine lueur bleue semblant venir de derrière lui apparut. Puis une phrase sur un ton glaçant :
- "Je ne crois pas non"
Une boule d'angoisse se forma dans la gorge de Kolaig en un quart de seconde. Il avait reconnu cette voix. Il se retourna lentement jusqu'à faire face au roi Arthur. Si le regard du roi pouvait vous foudroyer sur place, Kolaig pensa qu'il serait déjà mort. Il vit Arthur Pendragon, droit comme un i, s'approcher de lui en tenant une Excalibur flamboyante dont la lame était pointée droit sur sa gorge. Kolaig déglutit.
- "Si vous osez encore un fois vous adresser à la reine en ces termes. Si vous osez encore une fois toucher ma femme ou même poser les yeux sur elle. Je vous tue, vous et toute votre famille de pécores. Je n'hésiterai pas une seconde."
Kolaig ne respirait plus. Tétanisé par les mots du fils Pendragon. Celui-ci, abaissant sa célèbre lame, s'approcha alors du malheureux prétendant et ajouta :
-" Maintenant prenez votre air le plus effrayé. Voilà, comme ça c'est bien, et foutez le camp. Loin. "
Kolaig ne demanda pas son reste. Laissant le couple royal dernière lui, il détalla hors du camp pour s'enfoncer pour toujours dans la forêt de Bretagne.
🌼🌼🌼🌼
Impassible, Arthur suivi des yeux la silhouette de Kolaig s'effacer dans la nuit. Ça avait été plus fort que lui. Au moment où il avait entendu la déclaration de ce débile à Guenièvre, il avait eu une envie irrépressible de lui péter l'autre bras. Mais la rage qu'il avait ressenti fit rapidement place à un questionnement teinté d'étonnement : Excalibur. Il posa le regard sur son épée, qui scintillait toujours d'un bleu incroyable. Comment était-ce possible ? Il y a quelques heures, Excalibur n'était plus qu'une vulgaire épée sans âme. Et maintenant, elle brillait de milles feux, comme jamais auparavant.
Sans détourner les yeux de son arme, il s'adressa à Guenièvre :
- " Vous avez vu ça ?
- AH ÇA POUR VOIR, OUI J'AI VU !!"
Interloqué par le ton de colère de Guenièvre, Arthur leva les yeux sur elle. En une fraction de seconde, il balaya du regard le corps de sa femme et vit qu'elle n'était vêtue que d'une simple chemise de nuit. Son décolleté était ouvert et sa manche laissait découvrir une épaule nue. Ses cheveux tenaient dans un chignon lâche. Il apprécia et désapprouva immédiatement. Il fixa son regard. Les yeux de la reine étaient noirs. Entre ses dents, elle murmura :
-"Comment avez-vous osé ? Vous avez effrayé ce pauvre homme avec vos menaces. Mais pour qui vous prenez-vous ?
- POUR QUI JE ME PRENDS ????!!!!
La voix d'Arthur résonna dans tout le camp silencieux. Avec un soupir exaspéré il prit Guenièvre fermement par le bras et l'entraîna dans la hutte principale. D'un regard il s'assura que la tente était vide et jeta négligemment Excalibur sur le premier pouf venu. Puis il fit face à sa femme.
🌼🌼🌼🌼
- Il me prend que je suis le roi de Bretagne et que je parle à peu près comme je veux à tous les pignoufs du coin ! Surtout ceux qui emmerdent la reine au milieu de la nuit !
Guenièvre était furieuse. Le pauvre Kolaig qui lui avait donné tant d'espoir durant des mois, qui l'avait sortie de son morne quotidien ne méritait pas un tel traitement. Alors même si la réaction d'Arthur avait été plutôt flatteuse, elle était complètement disproportionnée. Relevant le menton et défiant son mari du regard, elle lui dit :
- " Et c'était indispensable de le menacer d'exterminer toute sa famille ???!!! Mais vous êtes malade mon pauvre vieux. Faut vous faire soigner. Vous êtes bien comme votre sanguinaire de père !
- Retirez ça tout de suite
- Certainement pas !!!
Les époux se foudroyerent du regard pendant quelques secondes. Guenièvre savait qu'elle avait touché un point sensible mais elle résista à l'envie de s'excuser pour son propos qu'elle savait pourtant complètement faux. Elle avait envie de le pousser à bout, elle attendait une réaction. C'est Arthur qui mit fin à l'échange de regard en posant ces yeux sur son épaule.
-"Si vous ne voulez pas subir plus d'action que vous ne le souhaitez, je vous conseille de vous habiller plus décemment quand vous vous baladez seule la nuit dans un camp militaire. Si vous voyez ce que je veux dire. "
Disant cela, il entreprit de relever la manche de Guenièvre pour couvrir son épaule. Guenièvre lui donna une tape sur la main qui eu pour effet de faire lâcher Arthur et de faire retomber la manche. Son père, Lancelot, Arthur, elle en avait assez de se faire dicter sa conduite par des hommes.
-"Laissez moi. Je m'habille comme je veux. Et peut-être que j'ai envie d'un peu d'action finalement ? Hein ? Pourquoi pas ? J'en ai eu un avant goût cette nuit, peut-être qu'un burgonde pourrait terminer le travail ? "
Le silence qui suivi fût glacial. Dehors, on commençait à entendre les habitants s'affairer dans le camp. Après un temps interminable durant lequel Guenièvre n'osa piper mot, le roi de Bretagne fit un pas vers elle en la fixant d'un regard qui la fit frémir.
- Ne dites pas ça, lui répondit-il sèchement.
Puis Arthur remonta la manche et une nouvelle fois, Guenièvre l'en empêcha. Il retenta une troisième fois, et à nouveau, elle lui écarta la main. Arthur tapa du pied d'exaspération.
- " Mais vous allez vous laisser faire bon sang !!!"
Il attrapa alors des deux mains les pans de son décolleté et commença à en resserrer les lanières.
- "Mais laissez moi je vous dit !!! " Retorqua la reine est reculant.
- " Guenièvre.... " lui dit-il. Cette fois, son ton n'était pas acerbe, ni froid. Il était feutré, triste, presque suppliant. Ils se fixerent du regard et à cet instant, Guenièvre lu dans les yeux de son mari ce qu'il était incapable de lui dire. À cette instant, Guenièvre sut.
🌼🌼🌼🌼
Sa femme était devenue insupportablement attirante. Depuis leurs retrouvailles, elle lui avait couru sur le système mais, ça, ce n'était pas nouveau. Ce qui était nouveau c'était cette détermination qui l'habitait. Sa volonté de partir seule aux ruines de Bahn, la manière dont elle les avait fait gagner au robobrole, jusqu'à cette engueulade insupportable qu'ils étaient en train d'avoir. Guenièvre s'était émancipée et avait gagné en confiance. Ça la rendait incroyablement belle. Et ils étaient peu nombreux à oser lui tenir tête à ce point là...l'attirance pour elle qui en résultait était presque insupportable.
Ses propos sans retenue au sujet de son père, de sa tenue et ses sous-entendus provocateurs l'avaient rendu complètement fou. Il avait tenté de se battre, de lui faire entendre raison dans cette querelle ridicule mais il n'y était pas parvenu. Il aurait voulu tomber à genoux et la supplier de ne pas avoir cette attitude qui le faisait souffrir. Mais il en était hors de question. Alors il admit intérieurement sa défaite.
Car, il n'avait plus envie de se battre. Là, devant sa femme qu'il trouvait belle comme le jour qui se levait, il ne voulait plus gueuler. Il voulait juste la protéger, l'entourer de ses bras et lui murmurer des mots doux à l'oreille comme un gamin de 15 ans. Et plus si affinités.
-"Écoutez, lui dit-il doucement et calmement, vous êtes fatiguée, je suis fatigué. On arrête là les frais et on va se coucher.
- Ensemble ? lui demanda Guenièvre, un léger sourire au coin des lèvres.
- Comment ça ensemble ? demanda Arthur sentant le rouge enflammer ses joues.
- Bah tous les deux, ensemble dans le même lit, comme avant, répondit-elle en souriant franchement cette fois. Vous rougissez Arthur.
Le regard plein de malice de sa femme montrait qu'elle se payait clairement sa tête. Et elle avait raison. Soudain, plus rien n'eût d'importance. Il murmura pour lui même :"oh et puis merde ! " et d'un geste déterminé, tout en entourant de ses mains le visage de sa femme, il planta d'un coup ses lèvres sur les siennes. Son coeur explosa à cet instant. Plus rien ne comptait à part Guenièvre et la danse de leur bouche. Il ne pouvait plus s'arrêter. Il voulait la posséder ici et maintenant. Pour Arthur, c'était divin, c'était évident, c'était Kaamelott.
À regret et essoufflé il s'écarta d'elle quelques instants plus tard. Il appuya son front sur celui de sa femme. Il vit dans son regard qu'elle était bouleversée et heureuse. Leurs souffles courts s'entrechoquaient. Arthur Pendragon sourit à Guenièvre.
- "Oui. Ensemble", lui dit-il avant de l'entraîner hors de la tente.
31 notes · View notes
partyatthebronze · 21 hours ago
Text
sometimes i think abt how much merlin hid from arthur and i want to cry. in the diamond of the day part 2 arthur says something like "did i never really know you at all?" and the thing is...he didn't. to his death he didn't, because he never got the opportunity to really learn who merlin was. he had, what, a few days of knowing that merlin was a sorcerer before he died? that's hardly enough time to recontextualize merlin in his head.
94 notes · View notes