Visit Blog
Explore Tumblr blogs with no restrictions, modern design and the best experience.
#enseignement
aspho-dele · 11 months ago
Text
[...] À mon avis, enseigner c’est bien entendu éduquer dans le cadre institutionnel, donc essayer d’aider les élèves à acquérir leur autonomie ; mais c’est aussi leur faire aimer le savoir et le processus de son acquisition, ce qui ne peut se faire sans apprendre des choses. Autrement, ce serait une pseudo-psychanalyse collective pour enfants ou adolescents. [...] Les éducateurs doivent être sensibilisés à tous ces problèmes, mais aussi à autre chose : à la réciprocité de la relation pédagogique. Non pas symétrie, mais réciprocité. [...] Je pense que la même chose est vraie pour un parent. Et un éducateur doit aussi savoir que les enfants peuvent lui apprendre beaucoup de choses sur l’être-enfant qui ne sont pas dans les livres, où n’y sont pas avec cette intensité, cette prégnance, cette évidence qui se manifeste dans les réactions des enfants. Ils peuvent lui apprendre des choses sur le fonctionnement de l’esprit et de l’âme des enfants. [...] Pour illustrer cette réciprocité, j’emploie volontiers un terme qui m’a beaucoup aidé, que j’appelle négatricité. Et qui est la représentation que je me fais de la capacité de l’autre à déjouer par ses propres contre-stratégies les stratégies dont il se sent lui-même être l’objet...[...]
Cornelius Castoriadis - ‘psyché et éducation’ in Figures du Pensable (Les Carrefours du Labyrinthe VI) - 1999 (posthume)
161 notes · View notes
belle-keys · 2 months ago
Text
mes besties français, je veux confirmer le fait: le hijab est interdit dans les écoles publiques en France, oui? pour les professeurs à la fois les étudiants?
12 notes · View notes
fleurdusoir · 7 months ago
Quote
Jour après jour, mois après mois, au fil de ses doutes, l’ordre devenait donc une forme de fascisme, l’enseignement une contrainte, le travail une aliénation, la révolution un sport gratuit, le loisir un privilège de classe, la marijuana un vulgaire tabac, la famille un étouffoir, la consommation une oppression, la réussite une maladie honteuse, le sexe un loisir sans conséquence, la jeunesse un tribunal permanent, la maturité une forme nouvelle de sénilité, la discipline une atteinte à la personnalité humaine, la religion chrétienne… et l’Occident… et la peau blanche…
Jean Raspail, Le Camp des saints
24 notes · View notes
francepittoresque · 29 days ago
Photo
Tumblr media
SOCIÉTÉ | Fables de La Fontaine : appréciées par le public, dépréciées par les critiques ? ➽ https://j.mp/3aDeb9b Si le public plébiscita les Fables dès la parution du premier recueil en 1668, critiques et historiens de la littérature furent longtemps peu soucieux d'admirer dans les apologues de La Fontaine la vertu d'enseigner des vérités morales associée aux dons d'un peintre de la vie, et l'invention d'un genre où les trouvailles du séduisant metteur en scène enrichissent celles de l'habile poète didactique qui eut pour alliée Madame de Sévigné fustigeant les « pédants d'esprit infirme, incapables d'apprécier ces artistes ingénieux »
6 notes · View notes
mirrorontheworld · 2 months ago
Link
Juste avant les vacances scolaires, le 9 Juillet 2021, l’Insoumission publiait un article « Covid : les profs et chefs d’établissements au bout du rouleau » soulignant la détérioration des conditions de travail dans l’éducation nationale avec la crise Covid. En cette rentrée, ce ras-le-bol se traduit par une alarmante vague de démissions d’enseignants qui passe sous les radars médiatiques.
2 notes · View notes
josephkasau-artist · 3 months ago
Photo
Tumblr media
L'une des préoccupations qui reviennent dans les discussions artistiques en #afrique et au #congordc🇨🇩 est liée à l'Histoire. Le passé colonial avec la #belgique🇧🇪 suscite beaucoup d'interrogations dans le chef de plus d'un chercheur. Et aujourd'hui encore on a l'impression que, même dans les débats sur la restitution, les cartes sont encore mal distribuées: qui tient le dialogue? Qui l'a initié? Et pour quelle fin? Les réponses ou en tout cas les tentatives de reponses sont à cherchee dans divers manuels qui existent et qui racontent les evolutions dans ces débats. Mais une chose ne change pas: L'ENSEIGNEMENT DE CETTE HISTOIRE. #On_nous_a_menti! Quand on nous a enseigné l'histoirew on nous a menti! Pourtant cette même histoire est enseignér encore aujourd'hui: le même programme avec les mêmes manuels édités par les mêmes maisons d'éditions belges, avec l'appui des mêmes organismes internationaux comme l'#unicef #Porte_d'entrée est un projet qui met en dualogue les reflexions artistiquesbautour du oassé colonial avec l'enseignement de l'histoiere au #congordc🇨🇩 . . . #history #colonisation #decolonize #decolonizethehistory #enseignement #artethistoire #congoleseartist #dispositif #talk (à Picha Art) https://www.instagram.com/p/CSz1jbiDr1Y/?utm_medium=tumblr
1 note · View note
dandanjean · 3 months ago
Text
L’enseignement du castor
Le castor est un animal qui a inspiré le mode de vie des Premières Nations par son organisation et son esprit de clan. Il est un travailleur acharné et rapide. Bâtisseur de grand talent, le castor est une vraie force de la nature capable de dompter son environnement et sur qui nous pouvons toujours compter. Il est capable de causer des destructions afin de mener ses projets à leurs…
View On WordPress
1 note · View note
musographes · 6 months ago
Photo
Tumblr media
https://musographes.tumblr.com/tutoriels
2 notes · View notes
elisheanaufeminin · 4 months ago
Text
Ouroboros. La Tradition Secrète – 11 Les Mystères d'Eleusis
Ouroboros. La Tradition Secrète – 11 Les Mystères d’Eleusis
Au Ve siècle avant Jésus-Christ, la force a instauré les conditions nécessaires à l’épanouissement de la culture grecque ; nous lui devons encore aujourd’hui les canons de la beauté des formes et la de rigueur intellectuelle. A cette époque, la plus célèbre école du Mystère se trouvait à Éleusis, un hameau situé à quelques kilomètres d’Athènes. Le nom Éleusis vient « d’Eulano » qui signifie « je…
Tumblr media
View On WordPress
1 note · View note
nisrin · 4 months ago
Link
Tumblr media
1 note · View note
francepittoresque · 8 months ago
Photo
Tumblr media
17 mars 1808 : création du baccalauréat moderne par Napoléon ➽ https://j.mp/2H6FmKF Si le terme de « baccalauréat » existait depuis la fin du Moyen Âge, il était synonyme de la maîtrise ès arts, grade qui sanctionnait avant 1789 les études dispensées dans les facultés ès arts, associant sciences et humanités
12 notes · View notes
zeggaoui · 5 months ago
Text
Contribuons à la vulgarisation de la culture scientifique
View On WordPress
1 note · View note
labible · 6 months ago
Text
Progresser dans la vérité
Progresser dans la vérité
Je suis sincère, de bonne volonté… c’est bien, mais cela ne suffit pas pour connaître et vivre la vérité. Tout chrétien « né de nouveau » est d’abord un « nouveau-né » spirituel (ref. 1 Pierre 1.3). Il doit apprendre ! Certains chrétiens progressent difficilement car ils sont peu ou mal enseignés. D’autres sont bloqués par la peur ou prisonniers de pensées fausses (mensongères) profondément…
Tumblr media
View On WordPress
1 note · View note
franck-nidr · 6 months ago
Text
Une Nuit en Tente
Une Nuit en Tente
Parmi les choses qu’une nuit en tente enseigne, j’en retiens deux.L’apprentissage du silence. Celui que l’on reçoit de la nature et celui des sons que l’on émet (pas).Nos voix non tamisées ne sont pas retenues par une si fine couche de toile. Il nous faut les garder au plus bas, ce qui donne à nos échanges pudiques une tonalité de confiance inimitable. Ensuite, la nuit sous tente nous montre à…
Tumblr media
View On WordPress
2 notes · View notes
Text
À 63 ans, je fais sans doute partie de la dernière génération à avoir bénéficié de cours d’instruction civique. À cette époque j’étais élève interne à la NAT, à Voiron, une petite ville de l’Isère. Pas au lycée, non, au CET ! avec les manuels, parmi ceux que l’on prenait et que l’on prend toujours pour des cons, même si un peu moins ces derniers temps avec le chômage. J’étais en section électricité, le haut de gamme des bourrins en quelque sorte.
Je me souviens bien de cette prof, elle devait toucher ses quarante ans. Une petite brune aux cheveux courts. Sévère. Elle tenait et intéressait sa classe.
Elle nous enseignait l’histoire, la géographie, le français, l’instruction civique.
De la Seconde Guerre mondiale, elle nous a parlé souvent, en histoire comme en instruction civique. Elle nous a bien mis en garde, l’histoire se répète parfois et la liberté a de nombreux ennemis.
Avec elle, nous avons visité le Musée de la résistance à Voiron. Près de cinquante années se sont écoulées depuis et je me souviens, je me souviendrais toujours…
Elle nous a expliqué que durant la Seconde Guerre mondiale, il y avait la Résistance, les attentistes et les collaborateurs. Elle nous a également fait connaître le comportement des forces de l’ordre de cette époque qui du haut de leur légalité se livraient à des actions pas très jolies à l’encontre de citoyens qui s’opposaient et même qui ne s’opposaient pas, comme ça, pour rien, une attitude, un regard, un mot de travers.
Notre génération a bénéficié d’un programme d’enseignement de qualité, nous sommes ainsi peut-être mieux armés pour anticiper ce qui peut très vite déraper… Nous avons aussi eu la chance d’avoir une télévision qui transmettait le savoir.
Aujourd’hui, tout cela est bien loin. Télé poubelle et histoire de France réduite à la portion congrue.
Cette professeure doit en cette sale période où nos libertés sont bafouées et piétinées, surgir dans les souvenirs de nombre de ses élèves…
11 notes · View notes
dine-pandi · a year ago
Text
En Inde, on enseigne les "quatre lois de la spiritualité"
- La première dit : " la personne qui arrive est la bonne personne ", c'est-à-dire que personne n'arrive dans nos vies par hasard, toutes les personnes qui nous entourent, qui interagissent avec nous, sont là pour quelque chose, pour nous faire apprendre et avancer sur Chaque situation.
- La deuxième loi dit : " ce qui se passe est la seule chose qui aurait pu se produire ". Rien, mais rien, absolument rien de ce qui nous arrive dans nos vies aurait pu être autrement. Pas même le détail le plus insignifiant. Il n'y a pas de : " si j'avais fait une telle chose se serait passé une telle autre...". non. Ce qui s'est passé était la seule chose qui aurait pu arriver, et ça a dû être comme ça pour que nous apprenons cette leçon et continuons. Toutes et chacune des situations qui nous arrivent dans nos vies sont parfaites, même si notre esprit et notre ego résistent et ne veulent pas l'accepter.
- La troisième dit : " à tout moment qui commence, c' est le bon moment ". Tout commence au moment indiqué, ni avant, ni après. Quand nous sommes prêts pour que quelque chose de nouveau commence dans nos vies, c'est là que ça commencera.
- Et la quatrième et dernière : " quand quelque chose se termine, ça se termine ". Tout simplement comme ça. Si quelque chose s'est terminé dans nos vies, c'est pour notre évolution, donc il vaut mieux le laisser, aller de l'avant et avancer déjà enrichi avec cette expérience.
Je pense que ce n'est pas un hasard que vous lisiez ça, si ce texte est arrivé dans nos vies aujourd'hui ; c'est parce que nous sommes prêts à comprendre qu'aucune goutte de pluie ne tombe jamais au mauvais endroit ".
" Il arrive un moment dans ta vie, quand tu t'éloignes de tout le drame et des gens qui le croient, tu t'entoures de gens qui te font rire.
Tu oublies le mal et tu te concentres sur le bon. Tu aimes des gens qui te traitent bien et tu pries pour ceux qui ne le font pas.
La vie est trop courte pour être autre chose que heureuse.
Tomber fait partie de la vie, se lever à nouveau, c'est vivre."
Auteur Inconnu
Humain page Facebook
102 notes · View notes
mirrorontheworld · a year ago
Link
Le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche, en discussion à l’Assemblée nationale cette semaine, suscite le débat dans le monde scientifique. Il va promouvoir une recherche basée sur la compétition et le court-terme, dénonce dans cette entretien une enseignante-chercheuse spécialisée en climat et environnement.
4 notes · View notes
scienceoftheidiot · a year ago
Text
Bon je vais le dire ici parce que je sais pas où le faire et j’ai besoin de le sortir 
Je suis privilégiée, ok ? Je suis tranquille chez moi à bosser dans ma (grande) maison seule avec mon mari avec qui on est sur la même longueur d’onde 90% du temps, il est même beaucoup moins stressé et chiant que d’habitude parce que le télétravail lui permet de bosser tranquille comme il veut sans voir ses connards de collègues, bref. 
Donc je vais chouiner mais voilà. Je sais tout ça. Je sais que je peux pas trop l’ouvrir. 
Pourtant ça va pas. Et c’est toujours le même problème. 
Donc je suis prof. “J’assure la continuité pédagogique” sauf qu’en fait j’ai vraiment l’impression de rien assurer. Je suis prof de SVT, qui pour moi est une matière vitale, mais pour les élèves et ce qu’on leur demande, ne l’est pas. Donc déjà j’ai décidé de ne pas les surcharger de travail ; une activité par semaine, en fait un peu comme on le ferait en cours. ... sans le cours. Ca prend entre 30min et 1h, rien de bien méchant, ça occupe, et c’est pas non plus à empéter sur le français ou les maths. 
Mais voilà, je vois tout le monde qui passe un temps fou à bosser. Et si vous me suivez depuis longtemps vous savez ce qui va arriver ensuite. 
Il est 9h. J’ai déjà de prêt toutes mes activités du jour, et dans à peu près 30min en glandant par ici et sur le net j’aurais déjà tout envoyé. 
Je sais pas. J’ai l’impression de rien foutre. Non, je fous rien, c’est clair. Est-ce que c’est moi qui bosse vite ? C’était déjà le cas en thèse. C’est toujours le cas tout le temps. Bien sûr je continue à me dire que ça vient de moi que je fous rien. Je suis une grosse faignasse, ça y’a pas à chier. Je déteste bosser. Mais peut être que ça me fait bosser plus vite ? J’ai quand même eu mon doctorat avec les félicitations du jury ? J’essaie de m’accrocher à ça mais ça ne vaut absolument rien. Les Bogdanov aussi ont une thèse hein donc le voilà ton diplome de merde vide de sens. Ca veut pas dire que t’es capable de quoi que ce soit à part entuber les gens. 
J’en sais rien. Tout ce que je vois c’est tous ces gens qui bossent comme des malades et moi comme une fleur qui pond un PDF d’activité en 1h sachant que j’ai bien pris mon temps. Et que je vais pouvoir le réutiliser au moins pour 2 voire 3 ou 4 classes. 
Je vois les autres profs faire des trucs de ouf pour leurs classes, mais déjà que moi je n’ai aucune formation et je galère toujours à faire des cours puisque je n’ai AUCUNE idée de ce que je dois enseigner à part 3 lignes dans le BO écrites avec un vocabulaire que je ne connais pas encore, je n’ai pas de matière, et je n’ai pas non plus été formée aux outils... je ne comprends pas ce qu’ils font. Je ne comprends pas ce qu’il me manque. Et ça me fout la mort, ça me stresse, je suis pas du tout à la hauteur. Personne n’a vu mes cours, personne ne m’a vue en cours. 
Pour l’instant je leur fait des activités de base, les même que celles qu’on ferait en cours, en plus détaillées pour qu’ils soient guidés sans avoir besoin de m’envoyer 45 mails à la minute, en PDF, pour qu’ils puissent les télécharger et ensuite les faire hors ligne, même sur leur téléphone s’il le faut. Pas de cours virtuel (à quoi bon ? si y’en a que 4 qui se connectent? c’est dégueulasse pour les autres) et pas de logiciels de malade dont je ne sais pas me servir pour faire des trucs que je trouve cons à souhait. ENT, vidéos youtube, animations, et ça suffit pour le moment. 
Je vais pas leur demander de disséquer une sardine dans leur cuisine, merde. Ni d’utiliser des “produits de la vie de tous les jours” pour faire des expériences alors que c’est la galère d’aller faire les courses !!! N’importe quoi !!! 
Je ne connais même pas mes élèves ! J’ai pris mon poste le JOUR du début du confinement... du coup j’ai beau prendre contact avec eux, je n’ai que très peu de réponses. 
Et du coup voilà. 
J’ai déjà tout de prêt pour la semaine, et je stresse, je suis pas bien, je culpabilise, je suis une prof de merde, je ne leur en demande pas assez, mais on nous dit que c’est trop, je n’encadre pas, je suis une sale faignasse. 
Lundi 9h mon boulot est prêt et j’ai juste envie de chialer en me tapant la tête contre les murs. J’en peux plus d’être comme ça. Je voudrais juste bosser comme les autres. Savoir comment on fait. Savoir si mes cours sont à CHIER ou qu’ils sont potable (je suis prof que depuis septembre, je demande pas à être parfaite de suite. Juste que ce que je fais ne soit pas pire que de ne pas avoir de prof. Voilà mon ambition. Et j’ai même pas l’impression d’y arriver). 
Je sais que c’est horrible de chouiner pour ça. Mais j’ai tellement l’impression d’être une sous merde et de ne rien faire comme il faut, tellement l’impression que cette incapacité à faire pareil va plomber mes élèves, je suis juste nulle et je sais pas comment faire pour m’améliorer. 
9 notes · View notes