Visit Blog
Explore Tumblr blogs with no restrictions, modern design and the best experience.
Fun Fact
Pressing J while looking at a Tumblr blog or home feed will scroll up on the page, pressing K will scroll down. This is helpful considering a lot of the Tumblrs feature infinite scrolling.
Trending Blogs
#penseepositive
0 notes
0 notes
<div> —  <i><b> — Matt </b></i><br> </div><span>Nunca confunda as pessoas que estão a sua volta com pessoas que estão com você.</span>
0 notes

“Somos instantes. Saiba fazer a diferença em cada um deles.”

— Matt

0 notes
Text

Quand la vie te donne des montagnes, tu vas les escalader. Tu marches à la lumière de ta divinité et tu ne crains rien. Tu vas grandir de cette tempête. Tu ne fuis pas tes problèmes tu les surmontes. Ta seule limite est ta perception. Tu mérites tous ce que tu cherches et rêves.

1 notes
0 notes

Les charmes de la poésie font oublier aux âmes sensibles les plus rudes fatigues

- Pindare, les jeux néméens

1 notes

A VIDA É MAIS BELA SE VOCÊ NÃO TER MEDO DELA

0 notes
0 notes
image


Foca naquilo que te faz bem, tenha sempre a paz no coração e pense sempre com sabedoria….

0 notes
Photo

Le plus grand pas est le premier à poser


Les crises sont la promesse de jours meilleurs… qu'avant la crise ! C'est le level up à passer pour réaligner sa vie à la justesse des valeurs et de la saveur que l'on souhaite.

Ma chérie, apprends à t'écouter d'abord. Débranche la tête, ça fait un ramdam là-dedans, on en a pas tant besoin. Et regarde la situation comme si tu étais spectateur. Si cela arrivait à un.e ami.e, que lui dirais-tu ? Pourquoi tu ne pourrais faire la même chose pour toi-même ? T'envelopper dans une couverture d'amour, justement parce que tu en as besoin et que tu sais que toutes les ressources sont en toi. Et sinon ne reste pas avec ce trop plein et demande de l'aide pour bouger de là où tu es, c'est déjà un pas vers soi.

Le plus grand pas, c'est le premier. Et même s'il t'emmène dans une direction que tu n'avais pas envisagé, il a enclenché le mouvement et le mouvement c'est la vie-même. C'est pour ça que tu souffres, la vie te rappelle que tu n'es pas fait pour stagner mais pour être dans le flot, dans ton flow. Quelle musique intérieure vas-tu jouer? Du blues, vraiment ?

Qu'est-ce que tu veux vraiment ? Que dis ton corps ? Qu'il est fatigué de tout porter ? C'est lourd les peurs et les émotions. Dépose. Terre mère accueille et transforme, no soucy. Va hurler comme une louve au fond des bois, émerveille toi de la lumière traversant les branches des arbres, écoute le bruit de tes pas dans les feuilles. Et pleure, pleure, tout ce que tu peux. Accueille cette émotion, dis lui « OK tu es là, tapie, au fond de moi, que veux-tu me dire ? Exprime toi à fond, vas-y ».  C'est là que la transformation s'opère. Quand on lâche, dépose, abandonne les armes.

Et si ce n'est pas le cas c'est qu'on résiste au changement. Donc c'est la stagnation de la souffrance. On l'alimente par des pensées moribondes, des scénarios catastrophes, des émotions empoisonnées. On a la tête dedans et parfois tout le corps embourbé par cette profonde tristesse, cette colère grandissante au fond de nous. En fait généralement la peur du changement. Qu'est-ce qui se passera si…?

Les émotions sont faites pour être vécues dans tout le corps puis évacuées, transmutées. Comme un jeune enfant qui se roule dans tous les sens en hurlant et pleurant à la fois. Il évacue une bonne fois pour toutes. On ne devrait jamais dire à qui que ce soit de retenir ses émotions, de les garder en soi. Tout le contraire de ce qu'on nous apprend. C'est pour ça qu'il est important de se (re)connaître et de sentir les choses, être à l'écoute de soi et savoir accueillir et transmuter nos émotions. On peut décider à chaque seconde de changer d'état émotionnel. Dessine un sourire sur tes lèvres, prends de la hauteur, danse, chante, observe. Tu vois bien que tu es un alchimiste qui peut modifier les énergies.

Les crises c'est des périodes salutaires de transformation. Comme une chenille qui se transforme en papillon, coincée dans son cocon. Se demande t-elle si c'est dur, si elle souffre ou accepte t-elle simplement cette étape comme nécessaire avant l'envol vers sa nouvelle vie ? Le cocon, la zone de confort (en vrai la zone de déconfort, puisqu'il s'agit d'un confort d'adaptation), c'est la même chose et ça ne peut pas durer toute une vie.

C'est comme un rappel que tu ne t'écoutes pas assez et qu'il ne tient qu'à toi d'aller vers là où tu te sens appelé.e, même si le chemin te paraît dur et sinueux et que tu ne sais ce que tu vas trouver sur ta route. La confiance que tout arrive pour le mieux sera ton guide. Demande lui de t'accompagner. Tu sais par contre ce qu'il y a si tu restes où tu es. 

Alors, tu t'accomodes de cette situation ou tu pars à l'aventure de toi-même ?

Post
0 notes