Visit Blog

Explore Tumblr blogs with no restrictions, modern design and the best experience.

Fun Fact

40% of users visit Tumblr between 1 and 30 times a month.

Trending Blogs
#shang-chi

Pendant le XXI ème siècle, la Chine est devenue la deuxième puissance mondiale et l’atelier du monde grâce à son taux de production inégalé. Le producteur Kevin Feige a annoncé en juillet dernier l’arrivée d’un personnage inédit au cinéma qui n’est autre que le Chinois Shang-Chi. Voulant reproduire le succès de Black Panther, Disney ne prend pas de risque économique en mettant en scène un héros de cette ethnie. La Chine est le pays le plus dense démographiquement, mais aussi paradoxalement l’un des moins représentés dans le cinéma américain malgré sa diaspora fortement présente dans le pays. Réside un enjeu avec la sortie de Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux que nous allons élucider.

image

Si la Chine compte dans les relations internationales, cela n’empêche pas la dégradation de son image. Devenu une dictature communiste après l'élection de Mao Zedong en 1949, le pays a souvent recours à la propagande ainsi qu’à la censure. En témoignent par exemple les manifestations sociales place Tian’anmen en 1989, passées sous silence par les médias chinois. Ce n’est pas la première répression idéologique. De son vivant, Mao lance la révolution culturelle, ayant pris conscience que le soft power d’un pays est un élément central pour guider la Chine vers la puissance. Des étudiants sont envoyés dans tout le pays pour participer à la diffusion du point de vue indiscutable du leader communiste : le Petit Livre Rouge. Cependant, la répression engendre un bain de sang contre quiconque ne s’alignant pas parfaitement avec le leader. Après 10 ans de répression envers les cinéastes et d’arrêt de productions audiovisuelles, chaque film est désormais financé par l’Etat, chaque scénario contrôlé par une commission de censure.

image

Le peuple chinois n’est pas traumatisé par ces événements. Les médias ne relaient pas ce type d’informations nuisibles au parti unique. Mais les démocraties ne sont pas aveugles, internet non plus. C’est pourquoi la Chine souhaite se modeler une image plus policée et séduire l’occident, divulguer sa culture pour la rendre appréciée dans le monde. Cette stratégie mobilise évidemment le cinéma. Déjà sur le territoire, le cinéma est l’un des principaux loisirs des chinois, des dizaines de millions fréquentent les salles régulièrement. C’est un véritable nid à bénéfices pour le gouvernement. Cependant il est primordial de nuancer : la Chine possède plus d’un milliard de citoyens, seuls les plus aisés ont accès aux grands écrans. De plus, la propagande reste le maître mot : rien de ce qui est diffusé ne doit nuire à l’image du parti communiste, ni même appeler à la révolution. 

La Chine a créé les Instituts Confucius pour promouvoir la langue et la culture chinoise dans le monde. Grâce à ceux-ci, de nombreux réalisateurs chinois sont récompensés dans les cérémonies prestigieuses. Subsiste un problème : la propagande est toujours présente. En effet la Chine garde à l’idée de se donner une bonne image. C’est pourquoi même dans les productions sino-américaines, il est interdit de porter atteinte à la grandeur du pays. Le métrage de Zhang Yimou, La Grande Muraille, fait notamment l’éloge d’une Chine puissante et impénétrable. De plus les producteurs n’hésitent pas à se plier à l’éthique chinoise afin de faire pénétrer leurs films sur le marché asiatique. Peu d’entre eux osent briser les règles, la Chine représentant un marché bien trop important. C’est pourquoi pour le rôle de l’Ancien dans Doctor Strange de Scott Derrickson, Marvel Studios opte pour Tilda Swinton. Cette dernière n’est pas un homme tibétain à l’instar du personnage des comics, puisque la Chine est en tension constante avec la région autonome du Tibet. Le cinéma américain ne pouvant pas se séparer de son public chinois, il n’est pas surprenant qu’en plus de se plier à la dictature communiste aient été annoncés des nouveaux blockbusters dédiés au pays, dont Mulan de Niki Caro et Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux de Destin Daniel Cretton.

image

Mulan et Shang-Chi promettent de battre des records. Si le grand public n’a pas connaissance de ce dernier, il le découvrira dans un film de super-héros révolutionnaire, inspiré par les films d’actions avec des acteurs tels que Jackie Chan. D’ailleurs, Disney ne compte prendre aucun risque pour plaire à la Chine : l’actrice principale de Mulan, Liu Yifei, a ouvertement soutenu la police hongkongaise sur les réseaux sociaux, prenant parti en faveur de la politique chinoise. Néanmoins Kevin Feige, voulant reproduire le succès de Black Panther de Ryan Coogler avec Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux, doit faire face à un paradoxe. Avec Black Panther, Ryan Coogler a posé une thèse politique : les pays Africains doivent avancer ensemble pour briller mondialement. Destin Daniel Cretton sera-t-il libre de faire de même en s’exprimant à propos la politique chinoise ? Rien n’est certain. Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux devra ou bien subir des reproches en prenant une position pro-chinoise, ou bien se concentrer sur une histoire non politisée.

image

En somme, le prochain blockbuster Marvel doit faire face à un dilemme manichéen : soutenir la dictature chinoise ou contrer le modèle communiste, et ainsi perdre une partie potentielle de l’audience. Quoi qu’il en soit, soutenu par une diaspora puissante, et des spectateurs impatients de découvrir le premier super-héros asiatique au cinéma, le film battra des records.

image
4 notes · See All
Next Page