Visit Blog
Explore Tumblr blogs with no restrictions, modern design and the best experience.
Fun Fact
Tumblr paired up with Humans of New York to raise money for Hurricane Sandy relief.
#littérature
burnthewordwitch · an hour ago
Text
guess it's time to play a game of do-i-actually -have-a-romantic-attraction-to-this-person-or -is-this-me-not-being-able-to-handle-the -slightest-bit-of-affection-cuz-I've-been emotionally-starved
4 notes · View notes
prosedumonde · 4 hours ago
Quote
Pourquoi te détruire, triste ouvrage de mes mains ? Il n’y a pas de ta faute ; tu attendais, tu espérais aussi ! Tes fraîches couleurs n’ont point pâli durant cet entretien cruel ; tu me plais, je sens que je t’aime ; dans ce petit réseau fragile, il y a quinze jours de ma vie ; ah ! non, non, la main qui t’a faite ne te tuera pas ; je veux te conserver, je veux t’achever ; tu seras pour moi une relique, et je te porterai sur mon coeur ; tu m’y feras en même temps du bien et du mal ; tu me rappelleras mon amour pour lui, son oubli, ses caprices, et qui sait ? cachée à cette place, il reviendra peut-être t’y chercher.
Alfred de Musset, Un Caprice
12 notes · View notes
prosedumonde · 6 hours ago
Link
🇫🇷 Amitié d’après guerre 🇫🇷 « Même les grandes joies vous laissent un peu de regret, il y a un fond de manque dans tout ce qu’on vit. » 🇫🇷 Vous savez, il y a ces livres qu’on vous offre et sans que vous sachiez pourquoi ils se retrouvent relégués au fond de la bibliothèque, attendant sagement d’être soupesés et feuilletés, abandonnés ou bien dévorés. 🤕 Depuis fin 2015 Au revoir là-haut était de ceux-là. Toujours repoussé, par élimination puis par choix (trop de tapage lors de la sortie du film en 2017…). Vient enfin ce sentiment du bon moment, du maintenant ou jamais. 🇫🇷 1918, Albert et Édouard, des soldats français, sont à quelques jours de la fin de la Première Guerre mondiale. Tout est (quasi) terminé, la France a gagné. Oui mais la guerre n’a pas dit son dernier mot… Je dis la guerre mais on sait tous très bien que derrière celle-ci se cache toujours (un ou) des hommes, avides de pouvoir et prêts à tout pour monter dans l’échelle sociale, mais passons. 🤕 Au revoir là-haut est un livre pour lequel il ne faut rien savoir, au contraire il faut se laisser bercer, plonger dans l’horreur à la fois avec une excellente immersion au coeur des tranchées ; avec cette immédiate après-guerre qui pointent, et avec elle, toutes les difficultés que cela peut poser. 🇫🇷 Contrairement à ce qu’on pourrait penser, Au revoir là-haut n’a rien de pathétique et c’est pour moi l’aspect le plus intéressant du livre. Pierre Lemaitre nous raconte une histoire tragique en soi, mais il y a cette écriture, incisive, particulièrement efficace. Écrire sur la guerre, l’immédiate après, c’est souvent l’occasion de donner un ton de déploration, d’insister sur le pathos, bref c’est pas toujours très agréable. 🤕 L’auteur a pris les choses d’une autre manière, il a donné une teinte comique à son histoire, il a, par son style, rendu une histoire en apparence plombante, quelque chose entre la tristesse et le rire. [...]  // • #allaroundthecorner 
2 notes · View notes
wolfen-infos · 8 hours ago
Text
Tumblr media
La vie imaginaire de Max Aub http://dlvr.it/RxwkWq
0 notes
francoiserocafort-blog · 9 hours ago
Text
En Cuisine – Monica Ali
En Cuisine – Monica Ali
En Cuisine – Monica Ali En Cuisine – Monica Ali Auteur(s) : Ali Monica Editeur : Belfond Langue : Français Parution : 12/08/2010 Nombre de pages : 627 Dimensions : 22.60 x 14.10 x 4.40 Résumé :Après l’extraordinaire succès de Sept mers et treize rivières, Monica Ali nous plonge dans le melting-pot des cuisines d’un grand restaurant londonien. Profonde, douce-amère, une œuvre ambitieuse…
Tumblr media
View On WordPress
0 notes
prosedumonde · 9 hours ago
Link
Après avoir ri aux larmes avec Prosper Brouillon publié en 2017, Éric Chevillard est revenu en octobre dernier avec son nouvel opus : Prosper à l’oeuvre.
Encore une fois j’ai adoré ma lecture, c’était léger et surtout drôle, si drôle.
Comme je le disais déjà pour Prosper Brouillon, je lis très peu de livres où je ris devant. Ces deux livres en font partie et c’était si rafraîchissant !
1 note · View note
papierscolles · 14 hours ago
Quote
Ella levanta los brazos en un esfuerzo por abrocharse una túnica negra transparente en la nuca. No puede: no, no puede. Retrocede muda hacia mí. Levanto mis brazos para ayudarla: los suyos caen. Sostengo los bordes de la túnica, suaves como telarañas, y cuando los separo de su cuerpo para abrocharlos veo por la apertura del velo negro su cuerpo ágil enfundado en una camisa naranja. Ésta se desprende de sus amarras en los hombros y cae lentamente: un cuerpo ágil desnudo temblando con escamas de plata. Resbala lentamente por sus nalgas delgadas de suave pulida plata y por su surco, una sombra de plata mancillada... Dedos, fríos y calmos moviéndose... Un toque, un toque. She raises her arms in an effort to hook at the nape of her neck a gown of black veiling. She cannot: no, she cannot. She moves backwards towards me mutely. I raise my arms to help her: her arms fall. I hold the websoft edges of her gown and drawing them out to hook them I see through the opening of the black veil her lithe body sheathed in an orange shift. It slips its ribbons of moorings at her shoulders and falls slowly: a lithe smooth naked body shimmering with silvery scales. It slips slowly over the slender buttocks of smooth polished silver and over their furrow, a tarnished silver shadow.... Fingers, cold and calm and moving.... A touch, a touch.
James Joyce. Giacomo Joyce.
1 note · View note
papierscolles · 14 hours ago
Quote
Largos labios lascivos que apuntan de soslayo: moluscos de sangre oscurecida. Long lewdly leering lips: dark-blooded molluscs.
James Joyce. Giacomo Joyce.
0 notes
wolfen-infos · 14 hours ago
Text
Tumblr media
«Un sombre et magnifique espoir»: les révolutions manquées de Jean Cassou http://dlvr.it/RxvvvF
0 notes
sempiternelle · 22 hours ago
Text
Publier
mon petit jardin secret
j’aimerais te le lancer à la figure
pour que tu le voies
pour que tous le voient
et me regardent être
muette et triomphante
0 notes
prosedumonde · a day ago
Quote
Du mal qu’une amour ignorée Nous fait souffrir, J’en porte l’âme déchirée Jusqu’à mourir.
Alfred de Musset, Le Chandelier
33 notes · View notes
orendil · a day ago
Text
Ne sous-estimez pas votre valeur en vous comparant aux autres. C'est parce que nous sommes tous différents que chacun de nous est spécial.
N'établissez pas vos buts en fonction de ce que les autres jugent important. Il n'y a que vous qui sachiez ce qui est important pour vous.
Ne considérez pas comme acquises les choses les plus proches de votre cœur. Accrochez-vous à elles comme si votre vie en dépendait. Sans elles, votre vie n'a pas de sens.
Ne laissez pas votre vie vous glisser entre les doigts en vivant dans le passé ou le futur. En vivant une journée à la fois, vous vivez tous les jours de votre vie.
N'abandonnez pas quand vous avez encore quelque chose à donner. Rien n'est jamais perdu tant que vous essayez.
N'ayez pas peur d'admettre que vous n'êtes pas parfait. C'est le fil fragile de notre imperfection qui nous relie les uns aux autres.
N'ayez pas peur de prendre des risques. C'est en prenant des risques qu'on apprend à être courageux.
Ne fermez pas votre vie à l'amour en disant que c'est imposible à trouver. Donner est la façon la plus rapide de recevoir l'amour. Le moyen le plus rapide de perdre l'amour, c'est de le retenir trop fort ; et le meilleur moyen de garder l'amour, c'est de lui donner des ailes.
Ne traversez pas la vie en courant si vite que vous en oubliez non seulement d'où vous venez, mais aussi où vous allez. 
N'oubliez pas que le plus grand besoin émotionnel d'une personne est de se sentir appréciée.
N'ayez pas peur d'apprendre. Le savoir n'a pas de poids, c'est un trésor que vous pouvez emmener partout avec vous.
Faites attention à ne gaspiller ni le temps ni les mots. Ni l'un ni l'autre ne peuvent êtres récupérés.
La vie n'est pas une course, mais un voyage à savourer pas à pas. 
Hier c'est de l'histoire.
Demain est un mystère.
Aujourd'hui est un cadeau.
C'est pour cela qu'on l'appelle le présent.
57 notes · View notes
burnthewordwitch · a day ago
Text
where there is willⁱᵃᵐ ˢʰᵃᵏᵉˢᵖʰᵉʳᵉ there is aⁿⁿᵉ ʰᵃᵗᵗᵃway
19 notes · View notes
rapha-writes · a day ago
Photo
Tumblr media
Le génie d'Amélie Nothomb, ce n'est pas simplement de raconter en moins de 200 pages toute une vie. C'est aussi et surtout de raconter en moins de 200 pages une vie aussi stupéfiante et surprenante qu'une pluie de météores.
“– Comment as-tu pu vouloir te venger d'une femme que tu aimais ? – C'est à cause de ton verbe anglais, to crave. Je l'aimais comme ça, tu vois. Quand elle m'a quitté, mon besoin éperdu d'elle a persisté. Pour moi, la manière de garder le lien privilégié avec cette femme a été la colère.” https://www.instagram.com/p/CNxweRnhCNHGLavZhxiGmi5cZHSRXkyGbw9DS40/?igshid=7qyw6yita2ai
1 note · View note
prosedumonde · a day ago
Link
Intérieur Nord, ou le charme des nouvelles de Marcus Malte
« Le malheur, c’et que rien ne dure. On grimpe tout là-haut au sommet sans s’en rendre compte, on décolle, on s’envole, et puis après il y a la chute. »
Intérieur Nord est mon troisième ouvrage de l’auteur français. Après avoir découvert et adoré Garden of love, après avoir lu son recueil de nouvelles Toute la nuit devant nous, j’ai eu envie de me plonger dans un autre recueil, j’ai nommé Intérieur Nord.
Regroupant quatre nouvelles (Musher ; Jardinier ; L’ange pleureur ; Jeanne, ma Jeanne) elles ont en commun de faire entendre une douleur, un sentiment, la fragilité des êtres.
L’entrée s’effectue donc avec Musher. Si vous ne savez pas ce que c’est (c’est déjà que vous n’avez pas lu l’excellente Sauvage de Jamey Bradbury), tout simplement un conducteur de traineau à neige, un meneur de chiens en gros.
Sa solitude est brisée par l’arrivée d’un duo, une jeune femme et un homme bien plus vieux. Ils viennent au chalet du narrateur pour se reposer.
C’est comme ça qu’il fait la connaissance de Lauren, une jeune femme somptueuse, adorée des chiens, adorée de lui.
Mais c’est rarement joyeux les fins chez Marcus Malte, donc je ne vous en dirai pas plus, mais elle vaut le détour, rien que pour la description des lieux, de l’immensité blanche entrant en écho avec la solitude infinie du musher.
« Il a dit que cette attente était devenue intolérable. C’était ça, à présent, le véritable poison qui le rongeait. Plus que la maladie. Plus que l’idée même de mourir. Il a dit qu’ils étaient deux à en souffrir. Il y avait lui et il y avait Lauren. Et la souffrance ne se partage pas : elle s’accumule. »
0 notes
prosedumonde · a day ago
Link
🇪🇪 Roman estonien 🇪🇪 Saviez-vous que L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirähk aurait pu ne jamais voir le jour en France ? Qu’un traducteur passionné par le texte a décidé de le traduire en entier, bien qu’il n’avait pas de contrat d’édition ? Saviez-vous qu’il suffit d’un jour, d’une rencontre pour permettre de faire circuler un si beau livre ? Cinq ans après avoir traduit en français le livre, Jean-Pierre Minaudier désespère de le voir publier. Jusqu’à ce qu’il rencontre Frédéric Martin, fondateur du Tripode à l’INALCO (Institut national des Langues et Civilisations orientales) et lui soumette sa traduction. Tout ça pour dire que sans le concours d’un traducteur passionné, sans le concours d’un éditeur exceptionnel, cette pépite n’aurait jamais pu arriver entre nos nombreuses mains. Une forme de mythe cher aux estoniens veut qu’avant la christianisation et l’arrivée de soldats étrangers sur leurs terres, les estoniens vivaient en harmonie avec la nature. Ils vivaient au coeur des forêts ; amis des bêtes grâce à une connaissance inestimable : la langue des serpents. Leemet est né au village parce que son père a décidé qu’il était temps de quitter la forêt, de faire comme tout le monde et de fermer la porte à l’ancien monde pour entrer dans le nouveau. Un événement tragique survient et Leemet, encore jeune, retourne dans la forêt. Je ce livre à tous, sans exception. Un peu moins de 500 pages pour découvrir un monde, un style aussi. La traduction est excellente, on entre immédiatement dans l’histoire et il y a cette fluidité qui donne envie de lire les chapitres les uns après les autres sans s’arrêter. . L’homme qui savait la langue des serpents d’Andrus Kivirãhk, traduit par Jean-Pierre Minaudier aux éditions du Tripode. Couronné du Grand prix de l’Imaginaire en 2014. // • #allaroundthecorner 
8 notes · View notes
prosedumonde · a day ago
Link
Publié en 1945, Le Sang des autres est le deuxième roman de Simone de Beauvoir. Si L’invitée traitait d’un sujet pour le moins anecdotique avec une intrigue autour d’un triangle amoureux, Le Sang des autres s’ancre dans son époque en abordant la collaboration durant la Seconde Guerre mondiale.
À la lecture des premières pages j’étais déroutée. Le style est assez spécial, le protagoniste, Jean, fait des réflexions au sein de la narration (elles sont repérables par des italiques), j’ai un peu eu le sentiment de passer du coq à l’âne, de faire des va-et-vient entre passé et présent de manière un peu maladroite. Finalement, on s’y fait vite, certains chapitres sont du point de vue de Jean, d’autres sont omniscients ; une fois le cadre posé, la mise en place du récit alternatif, c’était parti, et qu’est-ce que c’était bon !
J’avais émis des réserves quant à L’invitée, j’avais trouvé le livre bien, mais un peu décevant face aux critiques positives à son sujet. Ne connaissant pas Le Sang des autres (comme toujours je n’ai pas lu le résumé avant de me plonger à l’intérieur) il n’y avait pas d’attente, ni de connaissance préalable.
Peut-être est-ce ce qui m’a sauvé, ou alors peut-être juste la plume de Beauvoir, ses questionnements existentiels et sa force pour créer des personnages passionnés et combatifs.
3 notes · View notes
Text
Juste Un Regard – Harlan Coben
Juste Un Regard – Harlan Coben
Juste Un Regard – Harlan Coben Juste Un Regard – Harlan Coben Collection: Pocket. Thriller Auteur(s) : Harlan Coben Editeur : Pocket Collection : Pocket. Thriller Langue : Français Parution : 13/04/2006 Nombre de pages : 483 Dimensions : 18 x 11 x 2 Couvertures un peu abimées. Pages jaunies. Résumé :Et si votre vie n’était qu’une vaste imposture ? Si l’homme que vous aviez épousé dix…
Tumblr media
View On WordPress
1 note · View note